Assurance auto : que faut il fournir ?

Assurance auto : que faut il fournir ?

0 Par

Simulation Assurance Auto (DEVIS)

 
Après l’acquisition d’une nouvelle voiture, chaque automobiliste est tenu de souscrire à une assurance auto appropriée. Pour cela, il faudra miser sur la compagnie la plus adaptée à la situation de chaque propriétaire de véhicule.

La comparaison d’offres et de devis semble être une étape primordiale. Elle doit se faire avec soin en se focalisant sur des critères précis.

Suite à de nombreuses simulations d’assurance auto, vous avez certainement déniché la couverture correspondant à vos besoins et à votre budget. De là, vous devez fournir quelques justificatifs pour valider votre souscription.

Il s’agit des pièces et documents nécessaires pour la finalisation de la souscription à la compagnie d’assurance auto. En effet, les détails à propos de ce sujet sont dans l’article qui suit.

Le permis de conduire

Le permis de conduire

Lors de votre souscription à une assurance auto, votre assureur vous demande toujours un tas de justificatifs. Premièrement, vous devez obligatoirement lui fournir votre permis de conduire. Eh oui ! C’est tout à fait évident vu qu’il s’agit d’un contrat d’assurance automobile.

Certes, vous devez présenter une copie de votre permis de conduire encore valable. Ce document est ce qui prouve votre légitimité à conduire sur la voie publique.

Ce document est exigé afin que l’assureur puisse y trouver la date d’obtention de votre permis. Il doit aussi afficher votre niveau d’expérience en termes de conduite. C’est en fonction de ces informations que la compagnie estime le niveau de risque auquel elle s’expose. Elle pourra faire des adaptations suivant la situation dans ce cas.

Il est primordial de mentionner que le montant de votre prime d’assurance dépend aussi de ces renseignements.

À titre d’informations, un jeune conducteur aura souvent une prime largement plus importante qu’un conducteur expérimenté.

De là, il faut savoir que le permis de conduire est un document capital lors d’une souscription à une assurance auto.

Le certificat d’immatriculation

Hormis le permis qui atteste votre conduite de voiture, l’assureur demande le certificat d’immatriculation. C’est systématiquement exigé par toutes les compagnies d’assurance automobile au moment où vous signez le contrat.

Comme pour le permis de conduire, ce second justificatif est inévitable pour tous les conducteurs français. En un mot, l’immatriculation est nécessaire pour pouvoir rouler librement sur les routes en France.

Dans le cas le plus classique, il s’agit entre autres de la carte grise. Pour ce faire, il est possible de réaliser les démarches :

  • auprès de la préfecture de votre ville, un mois après l’acquisition de la voiture
  • en ligne, sur un site spécialisé.

À travers ce certificat d’immatriculation, l’assureur vérifie les informations concernant directement la voiture à assurer. On distingue notamment :

  • La marque de la voiture
  • Le modèle
  • La puissance
  • La date de mise en circulation
  • Le numéro d’immatriculation

En effet, ce document doit être présenté à votre assureur afin qu’il puisse chiffrer le montant de votre prime annuelle. Cette somme peut donc varier suivant les caractéristiques propres de votre véhicule.

Le relevé d’informations assurance

Ce justificatif est réservé aux propriétaires de voiture ayant déjà été assurés avant. Vous en faites donc partie si vous êtes sur le point de changer d’assurance auto.

Le relevé d’informations assurance auto est établi par votre ancien assureur. Il constitue principalement un document légal contenant des informations importantes sur votre ancienne couverture.

  • La date de souscription de l’ancien contrat d’assurance
  • Le nom, le prénom et la date de naissance de l’assuré
  • la date d’obtention du permis de conduire
  • l’historique des sinistres survenus auparavant
  • le coefficient bonus-malus
  • les responsabilités du conducteur dans chaque accident
  • le relevé d’informations est à demander auprès de votre assureur afin que vous puissiez souscrire à une autre assurance. Cela doit se faire dans un délai de deux semaines environ.

Comme le permis de conduire et le certificat d’immatriculation, ce document permet de calculer votre prime d’assurance.

Sachez que sans ces documents, vous n’aurez pas le droit de souscrire à un contrat d’assurance auto. C’est en fonction de ces pièces que votre compagnie d’assurance détermine le montant de votre prime d’assurance. Ils ne doivent donc pas être négligés au moment où vous allez signer un contrat d’assurance voiture.

Avec ces documents en main, vous pouvez jouir d’une couverture adaptée à votre situation et à votre type de véhicule. Le choix est libre dans la sélection d’une compagnie.

Une fois que c’est fait, l’assureur vous donnera une attestation d’assurance ou une carte verte de la voiture. Ces derniers sont expédiés directement chez vous.

Les risques en cas de souscription sans justificatif

Les risques en cas de non-présentation des justificatifs

D’abord, aucune souscription n’est possible sans les documents cités plus haut. Pourquoi ? Puisque l’assureur sera incapable d’examiner vos déclarations. Il sera ainsi inapte à mettre au point votre souscription à un contrat d’assurance auto. Même sur internet, le site ne pourra faire une simulation de devis assurance pas cher.
Un risque de résiliation du contrat se présente aussi si aucune pièce justificative n’est transmise face à un changement de situation.

D’autres compagnies sont quand même assez gentilles si on peut le dire comme cela. Elles accordent une carte verte provisoire dans l’attente de l’ensemble de vos dossiers. Cette carte permet à l’assuré de rouler librement tout en étant couvert convenablement. Elle évite aussi les différentes sanctions en cas de contrôle en cours de route.

Les risques en cas de fausse déclaration

Si vous arrivez à rassembler les justificatifs, mais que vous faites une fausse déclaration, vous courez également de gros risques. Les situations peuvent être différentes en fonction de ce que vous avez commis.

Pour une fausse déclaration intentionnelle aperçue avant un sinistre, l’assureur peut résilier le contrat. Il peut aussi le maintenir, mais il augmente votre prime d’assurance.

Pour des déclarations fausses découvertes après un sinistre, l’assureur réduit le montant de l’indemnisation.

Pour ce faire, l’assureur opte pour le calcul suivant :
Le montant des dommages multiplié au montant des primes payées. Tout cela sera ensuite divisé au montant des primes dues.

Certains assureurs exigent par contre un remboursement de la somme au fond de garantie si vous faites des déclarations inexactes.

En cas de dégâts corporels lourds, l’assuré rembourse aussi sa dette. Cela s’étend durant toute sa vie sous forme de mensualités. La somme à verser au fond de garantie sera chiffrée en fonction des revenus de l’assuré.

Par conséquent, la suite d’un achat de voiture demeure la souscription à une assurance auto. Tous les propriétaires, jeunes conducteurs ou expérimentés, doivent choisir une compagnie d’assurance voiture. Lors de la signature du contrat sélectionné, des documents sont à fournir obligatoirement à l’assureur. Il s’agit principalement du permis de conduire, du certificat d’immatriculation et du relevé d’information.

En fournissant ces documents à temps auprès de votre compagnie, votre souscription peut être finalisée à temps. Vous aurez ainsi un certificat attestant cette opération.

Dans le cas contraire, votre souscription ne sera pas mise au point. L’assureur vous donnera quand même une carte verte provisoire en attendant que vous lui envoyiez tous les justificatifs demandés.

Un assuré a donc l’obligation et le devoir de répondre précisément aux questions posées par l’assureur. En d’autres termes, il doit déclarer des renseignements justes et à jour. Les changements de situation qui ne sont pas transmis à l’assureur induisent des risques graves. Il en est de même pour les fausses déclarations lors de la signature du contrat d’assurance auto.

Sur ce, tâchez d’avoir tous les documents demandés avant de souscrire à un nouveau contrat d’assurance voiture. Cela vous permettra de bénéficier tranquillement les couvertures et les garanties proposées par l’assureur. Agissez correctement et vous évitez tous les risques de résiliation de contrat ou de sanctions sévères.

 

Simulation Assurance Auto (DEVIS)